Bandeau
Les Eyquems
Slogan du site

Site du Collège les Eyquems, à Mérignac (33)

Visite ASTRIA et CLOS DE HILDE (AVEC PHOTOS)
Article mis en ligne le 13 mars 2010
dernière modification le 28 juin 2011

par E. Joachim
Imprimer logo imprimer

Le mercredi 17 février, les élèves de la Commission Environnement et ceux de la 6ème 2 2 ont visité l’usine de traitements des déchets ASTRIA avec son incinérateur et son centre de tri, ainsi que le centre de traitement des eaux usées de CLOS DE HILDE, à Bègles.

M. SAZATORNIL propose ci-dessous un petit compte rendu de cette visite, accompagné des photos prises par M. DELOUBES.

— -

L’UNITÉ DE TRAITEMENT DES EAUX USÉES

DE CLOS DE HILDE

Cette unité se situe à Bègles et c’est une des stations d’épuration des eaux usées les plus performantes d’Europe. Les eaux usées sont toutes les eaux que nous salissons pour nos besoins quotidiens. Chaque jour nous consommons en moyenne 150 litres d’eau et dans ce total 30 litres pour les seuls sanitaires. La station d’épuration de Clos de Hilde traite la pollution de 410000 habitants sur la CUB. Son but est de rendre une eau propre à la nature et elle sera rejetée dans la Garonne. Cette eau propre n’est pas potable mais elle n’est pas polluante. Il y a 7 stations d’épuration des eaux usées dans la C.U.B..
Voici les différentes phases de traitement des eaux dans la station :

Premier traitement : le dégrillage qui consiste à récupérer les gros résidus en utilisant des mailles de 50 mm, 16 mm puis 3 mm. On récupère ainsi 12 tonnes de gros déchets par mois qui sont envoyés à l’unité Astria de traitement des déchets.

Deuxième traitement : la décantation primaire c’est-à-dire le dégraissage et le dessablage. On retire ainsi les huiles et les sables. On récupère ainsi de 5 tonnes à 15 tonnes de sable par mois. Il sera lavé afin d’être utilisé pour faire des travaux.

Troisième traitement : la décantation secondaire pour récupérer les boues. Pour cela on ajoute un réactif chimique, on brasse l’eau avec une hélice et les particules de boue se rassemblent au fond des bassins. On récupère en moyenne 21000 tonnes de boues par an. Une partie est incinérée et le reste est séché pour fabriquer du compost et de l’engrais.

Quatrième traitement : la filtration biologique qui va permettre de retirer toutes les substances dissoutes. On utilise pour cela des bactéries qui vont se nourrir de tous les déchets dissous. Après ce dernier traitement l’eau est propre et peut être rejetée dans la nature.

Il y a 12 personnes qui travaillent sur le site qui est géré par la société « la lyonnaise des eaux ». La visite a permis de voir trois zones : la décantation primaire, la filtration biologique et les trois tours de désodorisation de l’air.

— -

JPEG - 43 ko
Photo 01/16
JPEG - 81.9 ko
Photo 02/16
JPEG - 55.4 ko
Photo 03/16
JPEG - 75.3 ko
Photo 04/16
JPEG - 82.8 ko
Photo 05/16
JPEG - 45.1 ko
Photo 06/16
JPEG - 50.7 ko
Photo 07/16
JPEG - 58.7 ko
Photo 08/16
JPEG - 51.9 ko
Photo 09/16
JPEG - 48.1 ko
Photo 10/16
JPEG - 41.8 ko
Photo 11/16
JPEG - 46.2 ko
Photo 12/16
JPEG - 41.3 ko
Photo 13/16
JPEG - 60.7 ko
Photo 14/16
JPEG - 51 ko
Photo 15/16
JPEG - 41.6 ko
Photo 16/16


puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2007-2018 © Les Eyquems - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.1
Hébergeur : OVH