Bandeau
Les Eyquems
Slogan du site

Site du Collège les Eyquems, à Mérignac (33)

Dans le sillage de Jack London : les 5e en sortie au musée d’Aquitaine + CRITIQUES des élèves
Article mis en ligne le 19 décembre 2018

par S. Maillard
Imprimer logo imprimer

Les classes de 5e2 et 5e3 se sont rendues au musée d’Aquitaine afin de visiter l’exposition « Jack London dans les mers du Sud ».

Si l’auteur à succès est plus connu pour ses romans d’aventures qu’en tant que navigateur, il n’en reste pas moins un aventurier hors-pair capable de rivaliser avec Magellan. Passionné par la mer et autodidacte en matière de navigation, il entreprend un tour du monde en 1907, au départ de San Francisco, qu’il financera grâce aux articles et aux photographies relatant cette incroyable épopée !

Site internet de l’expo

A. Toulmonde, professeur de français

Exposition "Jack London dans les mers du Sud", critiques des élèves en sortie

"L’exposition était intéressante. J’ai aimé les casse-tête (ndlr : ce sont de véritables armes destructrices de boîtes craniennes !) et j’ai appris que le surf était réservé aux rois à Hawaï." Abd el Jalile

"Cette exposition était intéressante et enrichissante. Jack London a exercé beaucoup de métiers tels qu’écrivain, navigateur ou marin. Il a commencé son voyage sur le Snark depuis San Francisco et a traversé de nombreuses îles comme les îles Marquises, Salomon... Mais il ne possédait pas un équipage très expérimenté et son voyage prit fin quand on l’emmena à l’hôpital à Sydney. Foncez au musée d’Aquitaine pour en apprendre plus !" Lauriane

"Jack London a pris avec lui un sextant, une machine à écrire et un appareil photo. On a appris que les guerriers ont des masques en toiles d’araignées pour montrer leur force. Ils séchaient des têtes d’humains pour faire des totems." Mohamed, Amine et Khalid

"Dans ce musée, nous avons pu voir beaucoup d’objets authentiques ayant appartenu à Jack London, immense écrivain (il a écrit plus de 50 livres !). Il a pris beaucoup de photos lors de son voyage : plus de 4 000 !" Cyriaque, Matthis, Timéo, Mikel et Paul

"Lors de cette exposition, nous avons vu des bijoux en os ou en cheveux, et aussi des Tikis en roche volcanique et en bois, de nombreuses maquettes comme celle du Snark, des masques d’Indigènes, des tatouages... Lors de son voyage dans les mers du Sud, Jack London a pris plus de quatre mille photos pour financer son expédition, qu’il paya l’équivalent de 30 000 euros !" Elsa, Tessa, Lola, Léonie, Lenny

"Nous sommes allés au musée d’Aquitaine pour voir l’exposition sur Jack London dans les mers du Sud. C’était un aventurier, un écrivain, un pirate et un photographe. Il est parti pendant deux ans... Courez vite au musée d’Aquitaine, Jack London vous y attend !" Clara, Chaïmae, Maelie et Ilham

"Îles Marquises : les Indigènes se tatouent quand ils deviennent adultes. Leurs boucles d’oreilles sont faites d’os et leurs bracelets de cheveux. Les Tikis sont des statuettes religieuses. Îles de Société : à ce moment du voyage, Jack London n’a plus d’argent, mais un homme l’accueille lui et son équipage. Il découvre la pêche aux cailloux. Îles Salomon : le voyage de Jack London s’arrête là car il a beaucoup de fièvre et une blessure infectée, puis ses mains ont gonflé (sûrement à cause du soleil). Il est transporté à l’hôpital à Sydney, puis à l’hôpital de San Francisco." Juliette

JPEG - 19.2 ko
Photographie prise par Théotime


puce Plan du site puce Contact puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2007-2019 © Les Eyquems - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.80.1
Hébergeur : OVH